La Mécanique du Cœur

Mathias Malzieu, 2007

71at0lwjzgl

L’ambiance hivernale me donne envie de te parler de ce très joli conte de Mathias Malzieu, le chanteur du groupe Dionysos qui sort d’ailleurs un album du même nom dix jours après la parution du livre. On est donc dans un concept qui se présente sous plusieurs formes, et depuis que j’ai découvert Pink Floyd et The Wall, je suis très friande de ce genre de performances.

L’histoire d’abord : Jack naît à Edimbourg le jour le plus froid du monde. Et donc, forcément, son cœur gèle instantanément, et le Docteur Madeleine lui installe une horloge dans la poitrine pour l’aider à battre de manière régulière. Cette opération s’accompagne de trois mises en garde : Jack ne doit pas jouer avec ses aiguilles, doit éviter de se mettre en colère et surtout ne doit jamais tomber amoureux, sans quoi l’horloge va s’emballer et potentiellement le tuer. Mais bien évidemment, Jack va rencontrer la jolie Miss Acacia et tout faire pour la conquérir, dans un voyage qui l’emmènera en Andalousie et mettra en péril la mécanique de son cœur.

L’album ensuite : il sert de bande-originale au livre, toutes les paroles font écho à l’histoire et Malzieu a fait appel à plusieurs chanteurs qui prêtent leur voix aux personnages (Alain Bashung, Grand Corps Malade, Arthur H, Olivia Ruiz, …). Au niveau du style, il est moins rock que le reste de la discographie de Dionysos, et s’adapte un peu à l’univers musical des chanteurs invités, dans un mélange que je trouve très bien réussi. On a des bruits d’horloge, des craquements de rouages, une ambiance un peu magique… j’aime tout spécialement « Le jour le plus froid du monde » qui raconte le début de l’histoire, et leur reprise en mineur de « When the saints go marchin’ in ».

Le film enfin : Jack et la mécanique du cœur sort en 2014, en dessin animé, pour rassembler les deux œuvres. Les musiques sont tirées de l’album, l’histoire est tirée du livre, le tout est donc sans grande surprise si on est déjà familier avec l’univers de Malzieu, mais c’est joli, ça fait plaisir et encore une fois, j’aime retrouver le même concept sur plusieurs supports, ce n’est pas donné à tout le monde de savoir s’exprimer dans des domaines aussi variés en gardant la même identité artistique, et rien que pour ça je lui tire mon chapeau.

D’ailleurs, cet univers ne s’arrête pas à La Mécanique du Cœur : le personnage de Jack vient en réalité d’un autre livre de Malzieu, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, que je n’ai pas encore lu mais qui m’intrigue depuis un certain temps. Je connais des bribes d’histoire à travers l’album Monsters in Love, qui fait écho au roman : on y trouve Giant Jack, à l’âge adulte, et La Mécanique retracerait en réalité l’enfance de ce personnage. Il semblerait aussi que Malzieu travaille sur une troisième histoire qui servirait de pont entre les deux, en racontant le passage de Little Jack à Giant Jack…

En bref, c’est un livre qui fait du bien, un conte pour adultes qui réchauffe et qui fait rêver, le genre qu’on lit au coin du feu bien confortablement. Il n’est pas très long, c’est une petite parenthèse dans son quotidien, avec de la poésie et des belles images à garder en tête. Et si tu ne connais Dionysos que par « Song for Jedi », c’est l’occasion de découvrir une toute autre facette de ce groupe qui peut te réserver bien des surprises.

Publicités

10 commentaires sur “La Mécanique du Cœur

Ajouter un commentaire

  1. Je n’avais encore jamais fais le rapprochement entre Giant Jack et Little Jack ! : o
    Je suis ravie d’avoir lu ton avis je viens d’apprendre quelque chose ! Sinon Matthias Malzieu a une très très grande place dans mon coeur, j’ai presque lu tous ses livres et toujours avec le même plaisir de me replonger dans son univers très burtonnien

    Aimé par 1 personne

    1. Eh oui ! 🙂 Je n’ai pas encore tout lu mais j’ai chaque fois hâte de me plonger dans un de ses romans. J’ai aussi eu la chance de le voir en concert et j’ai été vraiment impressionnée par l’énergie qu’il transmet… c’est un artiste vraiment accompli.

      J'aime

  2. J’avais bien apprécié l’idée de l’horloge à la place du cœur, et j’ai beaucoup aimé la plume de Mathias Malzieu. Mais je n’ai pas été entièrement conquise dû au personnage féminin qui ne m’a pas du tout plu et la fin qui m’a un peu déçue.Mais je ne savais pas que Jack était présent dans un autre livre de l’auteur, je vais m’y pencher !

    J'aime

    1. Oui je peux comprendre ! Ca fait partie de ces livres que je lis plus pour l’ambiance, l’imaginaire et l’idée de départ que pour le scénario à proprement parler, mais concernant la fin j’attends d’avoir lu les autres pour voir ce que Jack est devenu 🙂

      J'aime

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :