À mes yeux

Laurence Werner David, 2017

img_20170304_131831

Encore une lecture que j’ai dû laisser mûrir un peu avant de pouvoir t’en parler. Après la jolie surprise qu’a été Vera Kaplan, je me suis tournée une seconde fois vers Buchet-Chastel, et plus précisément vers Laurence Werner David, que je ne connaissais pas encore.  Je vais tâcher de te résumer l’histoire, même si ça risque bien de t’induire en erreur (c’est ce qui s’est passé pour moi), tant le livre est plus riche et en même temps plus déroutant que ce qu’on pourrait croire.

D’un côté, on a Victor Crescas, père de Matteo et d’un second fils, Tom, avec qui il a perdu tout contact depuis l’enfance. On comprend rapidement que Victor le suit et l’observe, ce qui l’amène à rencontrer Jade et sa fille Ava (qui sort avec Tom), et Victor entame une histoire d’amour avec Jade sans leur avouer sa véritable identité. De l’autre côté, et simultanément, se déroule le fameux drame du Chambon-sur-Lignon, qui amène à toute une réflexion sur le Mal et la violence.

Au départ, je m’attendais à toute une orchestration autour de la thématique du mensonge, dans laquelle Victor aurait une place centrale et tenterait de ne pas se faire démasquer. Dans ma tête, ça donnait donc une histoire assez dynamique et à suspense, mais ce n’est pas du tout ce que l’auteure nous propose. Je dois dire que les deux premiers tiers du livre me laissaient assez perplexe. La plume est très belle, pleine de poésie, ce qui rend la lecture agréable, mais je trouvais les personnages incohérents dans leurs actes et leurs pensées (ce qui est plutôt pénible, je ne te le cache pas). D’ailleurs, l’action était peu présente, on avait droit à quelques ellipses temporelles qui n’arrangeaient rien pour la compréhension des personnages et j’avais vraiment de la peine à voir où on voulait m’emmener.

Mais le troisième tiers m’a réconciliée avec ce roman. Tout semble se mettre en place, on commence enfin à comprendre les agissements des uns et des autres, la thématique de la violence débarque avec force et j’ai été complètement happée par cette atmosphère pesante et en même temps si belle dans l’écriture. Je me suis attachée sans trop m’en rendre compte aux différents protagonistes, j’avais envie de connaître la fin, et j’ai lu cette dernière partie d’une traite, sans vouloir sortir de l’ambiance du roman. De manière générale, lorsqu’un livre me laisse dans un état cotonneux plusieurs heures après l’avoir terminé, j’ai envie d’en dire du bien.

Dans une interview que j’ai lue ici, l’auteure parle des raisons qui l’ont poussée à parler du fait divers de Chambon-sur-Lignon. Je dois dire que j’ai un certain talent pour passer à côté d’affaires qui occupent tout le monde pendant des mois sans m’en rendre compte, je savais donc très peu de choses (voir rien du tout) sur ce cas, et les passages du roman qui en parlent semblent s’adresser plutôt à des gens qui en connaîtraient déjà les détails. Alors mon ignorance du sujet, ajoutée au fait que j’étais très intriguée par les personnages et que j’essayais de comprendre leur logique, m’ont fait mettre inconsciemment cette partie de l’intrigue au second plan. Je te renvoie donc à l’interview si tu veux en savoir plus.

Dans l’ensemble, c’est une lecture forte, qui met un peu de temps à s’installer. Mais si tu aimes les belles plumes et les romans plutôt contemplatifs, ça pourrait vraiment te plaire. Personnellement, après un démarrage difficile et rempli d’interrogations, et malgré certains détails qui me laissent encore perplexe, je me suis laissée apprivoiser et j’ai beaucoup aimé l’ambiance et l’originalité de ce roman.

Concernant la musique, je me suis assez rapidement tournée vers Klangstof, un groupe d’Amsterdam que j’ai découvert récemment. Ils viennent de sortir leur premier album, qui me plaît beaucoup et dont l’atmosphère me semblait appropriée pour À mes yeux. Voir ce clip tourné dans la forêt (qui est un thème très récurrent dans ce roman) a fini de me convaincre qu’il fallait que je te propose « Hostage », en espérant que ça te plaise !

Publicités

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :