Petits secrets, grands mensonges / Big little lies (+ série !)

Liane Moriarty, 2014

51152b0u3jyl-_sx322_bo1204203200_

J’avais l’intention d’attendre encore deux semaines avant de te parler de Big Little Lies, parce que je l’ai lu il y a un an ou deux et que je suis au beau milieu de la mini-série HBO (qui se termine dans deux semaines, donc). Mais deux choses m’ont fait changer d’avis : déjà, je n’ai toujours pas terminé mon pavé de 1000 pages (même si la Semaine à 1000 m’aide beaucoup et que j’adore ma lecture) et si je te réserve une chronique toute enthousiaste dès qu’il sera fini, il est grand temps que je recommence à parler bouquins sur ce blog. Et deuxièmement, j’ai pas beaucoup de patience, et j’ai vraiment, vraiment envie de te parler de la série (et comme ça, si ça te convainc de la regarder aussi, on pourra trépigner ensemble d’impatience pendant les deux prochaines semaines et je me sentirai moins seule. Je suis machiavélique).

Si Liane Moriarty fait un tabac en ce moment avec Le Secret du mari, c’était moins le cas lorsque j’ai découvert sa plume avec Big Little Lies. Je cherchais une lecture d’été, en anglais mais pas trop compliquée, j’aimais bien la couverture et mon amie libraire m’en a dit du bien, du coup je l’ai acheté sans en attendre trop. Et quelle belle surprise en réalité ! Pour la petite histoire, ce roman te met dans la peau de trois mamans qui se rencontrent parce que leurs enfants vont à la même école : Madeline, au caractère bien trempé, qui a divorcé il y a quinze ans et qui est à nouveau forcée de côtoyer son ex-mari parce qu’il s’est remarié et que son enfant est aussi dans cette école, Celeste, qui semble mener une vie parfaite avec son époux aimant et beau comme un dieu, et Jane, fraîchement arrivée, toute jeune maman qui élève son fils seule. Tout le roman est en fait organisé en un flash-back : au tout début, on comprend que quelqu’un est mort, et le gros de l’intrigue reprend tous les événements des mois précédents, sans qu’on sache ce qui s’est passé.

Impossible de ne pas penser à Desperate Housewives quand on évoque une vie de quartier et des mamans en personnages principaux. Mais j’ai été vraiment surprise de voir que le roman de Liane Moriarty va bien plus loin : sur un ton beaucoup moins léger, il aborde des thèmes très durs, comme la violence conjugale, avec justesse et sans jugement ou culpabilisation de la victime. Une autre chose que j’apprécie beaucoup : ce n’est pas manichéen. Même la « méchante » de l’histoire, la maman un peu peste qui s’en prend à nos trois héroïnes, a droit à son temps de parole et on comprend ses agissements, ce n’est pas de la méchanceté gratuite mais bien une mère qui cherche à protéger son enfant. Et pour rappeler la trame principale, donc la mort d’un des personnages, des extraits de témoignages des autres parents au commissariat closent chaque chapitre, ça maintient le suspense et ça apporte la petite touche de commérages qu’on espérait secrètement et qui allège l’ambiance.

Bref, j’ai beaucoup aimé ce livre et j’avais de grandes attentes concernant la série : déjà, c’est une production HBO, ce qui pour moi est une promesse de qualité. Ensuite, le casting vend vraiment du rêve (Nicole Kidman, Reese Witherspoon et Shailene Woodley en personnages principaux, on ne va pas se plaindre !), et vu le matériau de départ il y a vraiment moyen d’en faire quelque chose de bien. Par contre, je craignais cette assimilation à Desperate Housewives justement : il est inévitable de faire le rapprochement entre les deux, et j’avais vraiment envie que les réalisateurs ne se laissent pas piéger à imiter le style très coloré et le ton joyeux de cette série, parce que pour moi ça n’allait pas avec l’histoire de Big Little Lies.

C’est donc avec un peu d’appréhension (et beaucoup d’impatience) que j’ai lancé le premier épisode il y a quelques jours, et j’ai été ABSOLUMENT CONQUISE dès les premières secondes. Ce générique (j’avais pas encore compris que c’était le générique) est fantastique, l’image est superbe, on sent que le ton est sérieux, pas trop blockbuster malgré les têtes d’affiche, et la musique, la musique !

(Tu es prévenu, à partir de là c’est que des paragraphes de moi-qui-suis-enthousiaste-et-qui-aime-absolument-tout)

Le bilan de ces cinq premiers épisodes, c’est que, d’une part, le casting est génial. Chacun des personnages est exactement comme je me le représentais, je n’aurais pas changé un seul acteur (même les enfants sont super ! Mention toute particulière à Darby Camp, qui joue la plus jeune fille de Madeline et dont j’adore le personnage et l’interprétation. D’ailleurs, elle a aussi joué dans The Leftovers… Elle a déjà un sacré flair cette demoiselle !) et je me suis vraiment attachée à tout le monde, bien plus vite et plus fort que dans le roman. Et je suis également fascinée par le personnage de Celeste : (petit spoil qu’on apprend assez vite) c’est elle qui subit de la violence conjugale, et pour la première fois j’arrive vraiment à me mettre à la place de quelqu’un qui est dans cette position, sans tout de suite m’écrier « mais qu’elle le quitte, bon dieu ! Aie un peu d’amour-propre ! ». Ce personnage est terriblement bien écrit, au point que parfois j’en viens presque à lui donner raison, avant de sortir de l’histoire et de me rendre compte de la gravité de la situation. (Evidemment, le personnage du mari est diablement bien écrit aussi, sinon ça ne fonctionnerait pas). Je me demandais si le passage à l’écran, sans l’accès direct à ses pensées, parviendrait à me redonner cette empathie, et une fois de plus c’est très réussi (je n’en dis pas plus).

Ensuite, je suis comblée au niveau musical. Chaque morceau est bien choisi, bien placé, et la musique a une grande place dans chaque épisode puisqu’on a souvent un personnage qui a des écouteurs sur les oreilles ou qui écoute son mp3 dans la voiture, et la playlist est dingue, complètement au service de l’image et rend certaines scènes terriblement puissantes. Et de manière générale, je suis en admiration devant la réalisation et la mise en scène de ces épisodes, qui collent parfaitement au livre en lui apportant vraiment quelque chose.

Bon, je m’enflamme sûrement un peu trop, probablement parce que je viens de terminer les cinq épisodes en un week-end et qu’il faut que j’attende dimanche pour le prochain et dimanche d’après pour le tout dernier et que du coup je suis vraiment à fond dedans, mais je suis vraiment soulagée et ravie de cette adaptation, du coup je ne peux pas m’empêcher d’en parler avec autant d’éloges (j’utilise beaucoup l’excuse du « je peux pas m’empêcher », il me semble…). Et pour te faire envie, quel meilleur choix que le générique ? Sur le fantastique « Cold Little Heart » de Michael Kiwanuka, si tu te poses la question. Allez, régale-toi (moi en tout cas, je me régale ! Mais je pense que ça se voit) !

Publicités

35 commentaires sur “Petits secrets, grands mensonges / Big little lies (+ série !)

Ajouter un commentaire

    1. Ouiii je veux absolument un feedback !! 🙂
      Hmm, je dois dire que pour une fois les deux ont l’air de se valoir. En tout cas (d’après ce que je me souviens du livre) l’adaptation est très fidèle, et en même temps je ne m’ennuie pas même en sachant ce qui va se passer. Donc tu ne vas pas te gâcher le plaisir de la série si tu as lu le livre, mais je ne pense pas que tu comprendras moins bien l’intrigue si tu commences par la série. C’est complètement selon ta préférence du coup ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Je l’ai dans mon viseur, je vais regarder le premier épisode, j’ai déjà écouté le générique et la musique est top ! Je juge toujours une série sur son générique. HBO est maître dans l’art du jeu.

    Aimé par 1 personne

      1. J’ai mangé les 5 épisodes avec ma collègue de blog et elle va en faire un article avec d’autres séries où les femmes sont en tête d’affiche en ce début 2017.
        Quelques longueurs on début, mais l’ambiance, la photographie, la musique et l’hystérie camouflée des personnages sont très prenants!

        Aimé par 1 personne

        1. Oh chouette ! Me réjouis 🙂
          J’ai pas senti les longueurs mais probablement parce que de toute manière je connaissais l’histoire 🙂 mais contente que ça vous plaise ! Et je suis bien d’accord avec toi ^^ merci d’être venu me redire 🙂

          J'aime

  2. Je regarde la série et j’aime beaucoup pour l’instant, comme tu le dis c’est très bien écrit et pas manichéen !
    Je ne suis juste pas fan des allers-retours sur les interrogatoires pour le meurtre, je trouve que pour l’instant ça tourne un peu en rond et que ça n’apporte pas grand chose à part entretenir artificiellement le suspens.
    Est-ce que pour toi ça vaut le coup de lire le roman après avoir vu l’adaptation ou la série couvre vraiment tout ?

    Aimé par 1 personne

    1. Alors pour le coup, les interrogatoires sont peut-être plus sympas dans le livre effectivement, ça marque la fin des chapitres et ça rebondit souvent sur les événements qu’on vient de lire. Du coup dans la série ça ne me dérange pas, mais peut-être parce que je savais déjà qu’il y en aurait 🙂
      Bonne question ! En tout cas pour l’instant elle ne s’en écarte pas, dans le sens où il n’y a aucune scène que je ne reconnais pas. Mais je l’ai lu il y a déjà quelques temps, il est certainement plus étoffé, et un intérêt de lire le livre pourrait être d’avoir un accès plus direct aux pensées et à la psychologie des personnages. Je pense qu’il s’attarde un peu plus là-dessus 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. J’étais convaincu que le nom de la série c’était Big Little Liars mais j’ai dû me tromper ^^ Sinon je trouve ça génial que tu lises en anglais !!! Peut-être de futurs articles dans la langue de Shakespeare en approche lol ? Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Haha tu dois faire un mix avec « Pretty little liars » dans ta tête 🙂 (pas duuuuuu tout la même chose)
      Oh ben merci ! C’est un peu devenu addictif en fait, comme pour les séries 🙂 Et comme ça fait plusieurs années, maintenant mes lectures sont assez fluides, donc je n’ai vraiment aucune raison d’acheter une traduction quand j’ai le choix ^^ Tu lis aussi en anglais ?
      Haha je pourrais y penser ! Mais je ne suis vraiment pas bilingue, faudrait que je fasse un petit voyage pour rafraîchir tout ça 😉 Bises !

      J'aime

  4. Aloreuh cette série, c’est un peu comme 13 Reasons Why au moment de sa sortie, je savais pas trop si j’avais envie de m’embarquer dedans… Et puis j’arrête pas de lire des trucs dessus et j’espère secrètement que ce sera tellement mieux que 13 Reasons Why (qui est survendue) donc oké banco, la prochaine que je commence, ce sera celle-là.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai regardé 4 épisodes de 13 reasons why pour l’instant, et je dois dire que j’aime bien (même si je ne comprends pas pourquoi TOUT LE MONDE en parle PARTOUT), mais j’attends d’avoir tout vu pour me faire un avis définitif. Mais Big little lies est bien plus soigné au niveau de la direction artistique je dirais ! Les plans caméra sont très beaux, la bande-son est fantastique, c’est vraiment ça qui fait le plus de cette série je trouve 🙂 Tu me diras !

      J'aime

  5. Ahah je viens de finir le livre, et je suis complétement d’accord avec toi !! C’est beaucoup plus sombre et intelligent que la couverture le laissait penser et les personnages sont tellement prenants ! Et j’ai fait l’inverse : j’ai emprunté le livre à la bibliothèque après avoir vu la série qui m’avait vraiment emballée. Satisfaite des derniers épisodes ?

    Aimé par 1 personne

    1. Ah du coup le livre après la série ça passe bien aussi ? 😀 Je me demandais si ça serait pas un peu redondant du coup ^^
      Très, très satisfaite oui !! La fin est super bien mise en scène je trouve, hyper fort ! je crois que c’est une série que je risque de voir et revoir juste pour la qualité et le soin de l’esthétique 🙂

      J'aime

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :