[Aparté] Les jeux PC centrés sur leur scénario – 3

Deux mois plus tard (je suis en train de prendre un rythme pour tous mes rendez-vous, c’est plutôt une bonne nouvelle), il est temps de continuer ma petite liste de jeux PC qui mettent en avant un scénario intéressant. Et aujourd’hui, je te propose une sélection de jeux d’enquête ! Une fois de plus, je n’ai pas forcément mis les plus classiques (comme les différents opus de Sherlock Holmes par exemple, qui sont très sympas) et j’ai mis l’accent sur des jeux plutôt uniques.

 

The Blackwell Legacyblackwell.PNG

On commence avec un classique du genre, un jeu indépendant développé par Wadjet Eye Games et sorti en 2006. C’est le premier d’une série de cinq jeux (dans l’ordre : Legacy, Unbound, Convergence, Deception et Epiphany) qui forment une seule histoire.

Le principe : Rosa Blackwell vient de perdre sa tante Lauren, et se retrouve ainsi en possession de l’héritage Blackwell : un fantôme du nom de Joey qui la suivra désormais partout. En réalité, Rosa découvre qu’elle est médium, comme sa tante avant elle, et qu’elle est chargée d’accompagner les esprits tourmentés vers l’au-delà. En parallèle, son patron lui demande d’enquêter sur le suicide d’une adolescente du nom de JoAnn.

Le gros point fort de ce jeu, c’est son scénario. Les personnages sont vraiment bien écrits, entre Rosa qui doit accepter sa nouvelle vie sans perdre la tête et Joey qui ne perd pas une occasion de dégainer son impitoyable sens de l’humour. Le duo fonctionne extrêmement bien, et l’histoire m’a captivée.

Au niveau des graphismes, on est sur du bon vieux pixel, comme on peut le voir sur l’image, mais l’identité visuelle est très sympa. Le système d’enquête est agréable aussi, on peut débloquer une liste de sujets à aborder avec les différents témoins et on peut également combiner certains sujets qui pourraient être en lien pour débloquer de nouvelles pistes. Le niveau de difficulté est correct, pas trop simple mais pas impossible non plus, et on peut passer d’un personnage à l’autre pour exploiter leurs capacités (Joey peut passer à travers les murs, par exemple, mais il ne pourra pas prendre d’objet avec lui). Bref, c’est une saga qui me plaît beaucoup !

La durée de vie n’est pas très longue, les trois premiers épisodes m’ont pris chacun deux heures mais je n’ai pas encore testé les deux derniers et j’ai cru comprendre qu’ils étaient plus longs. Au final, on en a donc pour plus d’une dizaine d’heures, ce qui est parfaitement honorable pour un jeu d’enquête selon moi. Donc si tu aimes les histoires originales et que le look rétro ne te rebute pas, je te conseille vivement de tester ! D’autant que les épisodes ne sont vraiment pas chers (par contre, ils ne sont pour l’instant disponibles qu’en anglais).

Bohemian Killing

bohemian.PNG

Autre ambiance, autre style, c’est un vrai ovni que je tenais à te présenter. Sorti en 2016, Bohemian Killing est produit par le studio « The Moonwalls », qui est en réalité composé d’une seule personne ! C’est un polonais, Marcin Makaj, qui est donc à l’origine de ce jeu pour le moins original.

En vue à la première personne, tu incarnes Alfred Ethon, un inventeur d’origine gitane qui est accusé du meurtre d’une certaine Marie Capet, dans le Paris du XIXe siècle. D’entrée de jeu, on te le dit : tu es effectivement coupable. Mais voilà, le moment est venu de produire ton témoignage, et rien ne t’empêche de mentir, d’accuser quelqu’un d’autre ou de prétendre que tu es devenu fou, si tu veux éviter la peine capitale.

Le jeu alterne entre des phases de tribunal, dans lesquelles tu apprends les faits et les preuves qui semblent t’accuser, et des phases de témoignage, où tu passes à l’action : plutôt que d’enchaîner les dialogues comme dans un Phoenix Wright, Marcin Makaj a eu l’idée de faire une reconstitution de la soirée du meurtre. Du coup, tu te retrouves dans les rues de Paris et toutes les actions que tu fais font partie du récit que tu donnes au juge. Il faut être attentif à l’heure : par exemple, si tu sais qu’à 22h tu es censé croiser un témoin qui t’a vu recouvert de sang, il faut que vers 21h45 tu trouves un prétexte (soit déclencher une bagarre dans un bar, soit te couper en te rasant) puis que tu ailles te balader dans la rue sans t’être changé pour effectivement croiser ce témoin tout en fournissant une explication à tout ce sang.

Le système de jeu est donc extrêmement innovant et malin, et il y a plein de fins différentes à débloquer. Je ne suis pas tellement du genre à recommencer dix fois le même jeu, et je ne l’ai donc pas exploité au maximum de ses capacités, mais j’ai vraiment apprécié l’originalité de l’idée de base, et c’était chouette de se retrouver à la place de l’accusé et non de l’enquêteur pour une fois. Par contre, il peut s’avérer assez difficile, quelques aides sur internet te seront peut-être utiles et il n’est pas traduit en français non plus pour l’instant (tu peux l’avoir en polonais par contre, des fois que ça te rende service).

Her Storyherstory.PNG

Si Bohemian Killing était un ovni, ce jeu-là est encore plus unique et incroyable. Egalement conçu par un seul développeur du nom de Sam Barlow et sorti en 2015, il est composé principalement de petites séquences de films, tournées avec une vraie actrice (Viva Seifert) qui a d’ailleurs gagné un Game Award pour sa performance.

Mais alors, de quoi ça parle ? Eh bien je ne te révélerai rien de l’histoire, mais je peux t’expliquer l’idée : tu es dans la peau d’un enquêteur qui reçoit l’accès à une base de données. Tu peux ainsi visionner les sept témoignages d’une jeune femme interrogée en 1994 sur la disparition de son mari. Mais voilà : pour accéder aux vidéos, tu dois taper des mots-clés, et tu ne pourras cliquer que sur les cinq premiers résultats proposés. Les extraits peuvent aller de quelques secondes à plusieurs minutes, et tu ne vas donc pas découvrir l’histoire de façon linéaire. Cette expérience de jeu est incroyable : ton seul but, c’est de recoller les bouts de témoignage pour comprendre ce qui s’est passé, et il va donc falloir être attentif à chaque mot pour découvrir de nouvelles vidéos (si d’un coup elle commence à parler d’une voiture, il faudra probablement chercher « voiture » en espérant tomber sur d’autres extraits, par exemple).

J’ai adoré ce jeu, c’est un énorme coup de coeur. Les révélations arrivent dans le désordre, parfois sans prévenir, et personne ne va vivre ce jeu de la même façon puisque tout dépend des mots que tu vas relever et de ta façon de chercher. La durée de vie n’est pas très longue, tout dépend à quel point tu tiens à retrouver TOUTES les vidéos (ce qui n’est pas forcément nécessaire à la compréhension de l’histoire) mais il n’est pas cher du tout, et franchement il en vaut la peine. Par contre, là encore, il est en anglais (et en japonais), mais heureusement tu peux activer les sous-titres (pratique pour relever des mots importants) et revisionner les vidéos plusieurs fois si tu as de la peine à comprendre.

 

The Vanishing of Ethan Carterethan.PNG

On termine en beauté avec une autre grosse claque d’un studio polonais (encore !) appelé « The Astronauts » et composé de trois personnes (oui oui, c’est encore un jeu indé). Avant de parler de The Vanishing of Ethan Carter, laisse-moi te signaler que sur le blog de ces Astronauts, Adrian Chmielarz (le game designer de l’équipe) place le dernier opus de Blackwell dans son top 5 des jeux de 2014, et il fait un super article sur Her Story. Parce que tout est relié, comme d’habitude !

Bref, revenons à nos moutons. La première bonne nouvelle, c’est que tu peux mettre les sous-titres en français ! Par contre ça te servira pas à grand chose, parce qu’il y a très peu de dialogues. La deuxième bonne nouvelle, c’est que ce jeu est extrêmement beau. L’ambiance, les graphismes, la précision des détails, rien que pour ça je te conseille de le tester. La zone de jeu est plutôt grande, et chaque nouveau coin te donnera envie de t’attarder et de regarder autour de toi pour admirer toutes les subtilités du décor. Et ça tombe bien, parce que ce jeu n’est absolument pas linéaire ! Mais parlons un peu de l’histoire, justement.

Dans The Vanishing of Ethan Carter, on te lance dans cet univers sans t’expliquer grand chose. Tu comprends rapidement que tu es un enquêteur, qui vient pour un petit garçon (Ethan Carter), et qui va essayer de découvrir ce qui lui est arrivé. A partir de là, ton rôle est de vadrouiller dans ces paysages sublimes à la recherche de puzzles à résoudre pour rassembler les bouts d’enquête. Au début, je n’avais pas du tout compris ce que je devais faire et j’ai un peu foncé tête baissée pour finalement me rendre compte que j’avais zappé pas mal de choses en chemin. Mais ça ne fait rien, tu peux toujours revenir en arrière et résoudre les énigmes dans l’ordre où tu les trouves. Et ça vaut la peine, parce que l’histoire est franchement surprenante ! J’ai dévoré ce jeu en une quinzaine d’heures et je sais que je m’en souviendrai longtemps. Il peut s’avérer un peu stressant par moments, mais il ne tombe jamais dans l’horreur (je suis une flipette, tu peux me faire confiance). Je ne sais pas comment te convaincre de l’essayer, mais c’est une perle ! Aux dernières nouvelles, une version VR vient de sortir : vu le potentiel d’immersion de ce jeu, c’est une excellente idée, après il semblerait que cette version ne soit pas encore très stable, je te conseille d’attendre quelques mises à jour si tu veux le tester en réalité augmentée… Sinon, il est aussi disponible sur PS4 !

C’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que tu les testeras parce que je les recommande tous chaudement, et si tu te laisses tenter je serai ravie d’en parler avec toi ! Et sinon, on se retrouve dans deux mois pour d’autres jeux centrés sur leur scénario (pas de catégorie particulière cette fois, je prendrai simplement le reste de ma liste petit à petit, par ordre alphabétique).

Publicités

12 commentaires sur “[Aparté] Les jeux PC centrés sur leur scénario – 3

Ajouter un commentaire

  1. Her Story est vraiment cool, j’adore les jeux qui jouent à fond sur les modes de narration impossibles à utiliser sur d’autres médias.
    Le dernier jeu me dit quelque chose mais je ne me souviens plus du tout si j’y ai joué, et je note les deux premiers, merci de la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ben, avec grand plaisir du coup ! 🙂 Oui pareil, j’adore quand c’est innovant et que ça exploite des idées originales 🙂 Je vais facilement pardonner des graphismes un peu légers ou un gameplay pas optimal si l’idée de base est peu commune 🙂
      J’espère que ça te plaira du coup !

      Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :